Catégories
Dans la ville Démocratie réelle Émancipation La Démocratie Propositions pour Montrouge

Philippe Ponge candidat RIC Constituant Bagneux-Malakoff-Montrouge – Législatives 2022

Philippe Ponge s’est présenté au 1er tour des législatives 2022 sur la circonscription de Bagneux-Malakoff-Montrouge.
Son score est de 209 voix avec 0,57 % des exprimés et 0,30 % des inscrits.
Le site explicatif de sa candidature est à visiter ici.

Quel était ton objectif ?

En fait nous avions deux objectifs. Je dis « nous » car cette aventure a commencé via une action menée avec d’autres militantes et militants, promouvant l’instauration du RIC en France.

Le premier objectif était de mettre en valeur le rôle crucial de la capacité de décider par nous-mêmes, collectivement.
Que les citoyennes et citoyens puissent décider directement, quand ils le souhaitent, définir des règles constitutionnelles qui permettent de fixer de grands objectifs de société. Sujet par sujet, sans confusion, mais aussi contrôler les élus, abolir des lois scélérates…
Ainsi limiter concrètement les mécontentements, avancer pacifiquement vers un autre monde et en cas de crise majeure savoir ce que nous voulons pour le lendemain !

La démocratie ?

Cette capacité pour un citoyen de déclencher un référendum en matière constitutionnelle, avec bien sûr des seuils à respecter pour toute initiative, est une base évidente pour reconnaître une réelle démocratie. La démocratie a fonctionné historiquement, au-delà du cercle de citoyenneté restreint il est vrai à l’époque, et le RIC constituant existe aujourd’hui dans d’autres pays, états, régions et cantons.

Et ce deuxième objectif ?

C’est probablement celui qui a le plus motivé parmi nous, car nous militons quotidiennement pour faire connaître le RIC ! Ce second objectif nous a laissé entrevoir la capacité de développer nos actions d’éveil, entamées depuis de nombreuses années.
En effet, l’élection législative au 1er tour permet de récolter des fonds qui ordinairement alimentent les grands partis. En fait 1,64 € par voix obtenue si l’organisation en amont est efficiente.

Ainsi et par exemple, ma candidature permettra d’attribuer directement ces fonds pour l’entraide locale et le développement de la démocratie dans la circonscription et nationalement.

Enfin, l’enjeu était clairement de vivre cette première expérience.

Quand t’es-tu décidé pour cette candidature ?

Depuis début avril, avec des militantes et militants très actifs, nous nous sommes lancés dans une opération nationale pour ces législatives. Nous avons noué des accords, créé des liens étroits avec d’autres, encouragé plus de 40 candidats démocrates souhaitant mettre en avant le RIC constituant et aidé une autre formation pour la parité dans ses candidatures.
Début mai, les copains m’ont demandé pourquoi je ne me lancerais pas moi aussi, 1 mois à peine avant le premier tour !
Ce fut très tardif mais aussi très instructif en amont, lors de la candidature et durant la campagne.

Pas trop déçu par les résultats ?

Franchement ? Un petit peu mais sans plus pour cette première candidature. Je m’attendais à un score dans une fourchette entre 0,5 et 2% mais avec un secret espoir d’être proche des 2% !
La campagne fut dure et chronophage entre la connaissance et les contraintes administratives, la réalisation graphique et l’impression… puis les collages et recollages. Tout ceci a laissé bien peu de temps pour expliquer concrètement la démarche aux habitants de nos trois villes.

À propos de ton affiche et de ta proposition de foi, il y a eu des contestations.

Oui, en effet, le Café Culturel et Solidaire de Montrouge s’est plaint d’une utilisation abusive de l’image du Café. J’ai exprimé mes regrets pour avoir possiblement donné l’impression à certains que le CCS était participant de ma campagne pour les législatives.
L’intention était de montrer ce que j’ai fait à Montrouge et le CCS avec les ATSEM, en moyenne et grande sections depuis 2011, sont mes deux actions les plus remarquables.
À la suite de cela, j’ai signalé à chaque tract donné, quand c’était possible, qu’au-delà d’être apartisane ma démarche était indépendante du Café, au cas où.
D’ailleurs sur la profession de foi, collée au même endroit que les affiches, il est clairement signalé avoir été actif pour le CCS de 2015 à 2018.

Par contre, quelques membres du Café ont surréagi il me semble et ont même trouvé légitime d’arracher ou d’apposer des affiches de désapprobation sur les panneaux électoraux, pendant plusieurs jours. Des militants de partis politiques aussi pour d’autres raisons !
Cela m’a fait perdre beaucoup de temps et reste totalement illégal.
Ça s’est arrêté suite à ma menace de porter plainte si cela continuait.

Un bilan ?

Fatigant mais je le savais. J’ai fait une campagne de terrain très active sur l’Île-de-France en 2014 pour la liste Démocratie Réelle aux élections européennes. Mais ce fut amusant parfois et puis cela permet de cerner les réelles volontés qui souhaitent concrètement changer de paradigmes !

Alors, et la suite ?

Dès le lendemain, j’ai retrouvé avec grand plaisir mes amis, en visioconférence, qui militent au niveau national pour l’instauration du RIC. Nous avons bien d’autres stratégies que celle électorale !
Néanmoins plusieurs d’entre nous y avons découvert des opportunités pertinentes d’éveil de nos concitoyens, la stratégie électorale via certains groupes va se développer.

Des groupes à conseiller ?

Le Mouvement Constituant Populaire avec près de 3000 maillés en France et au-delà. Le MCP national ne présentent pas de candidat aux élections, il développe les méthodes d’intelligence collective et de gouvernance horizontale, et il organise entre autres des votations qui peuvent influer sur des décisions réelles.

Culture RIC qui depuis 2019 développe la culture sur le RIC et actuellement plus particulièrement les communications via les réseaux. Ce collectif ne présente pas non plus de candidat mais peut en soutenir officiellement.

Label RIC note les proposition de loi et les programmes évoquant le Référendum d’Initiative Citoyenne, il autorise la diffusion de son Label ou de ses notations.

Decidemos est un parti promouvant la démocratie réelle tant dans ses fonctionnements internes que pour ses objectifs de société.

Et bien d’autres collectifs que vous retrouverez via le site Convergence RIC.
Convergence RIC réunit les acteurs œuvrant déjà à l’instauration du RIC en France. Ces acteurs créent ou rejoignent des actions ponctuelles ou parfois des projets pérennes, autonomes.

Enfin, une parution régulière permet d’être informé des différentes actions en cours, il s’agit de La Gazette des amis du RIC.


Ci-dessous les commentaires sont ouverts, vous pouvez aussi utiliser le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.