Massacre à Charlie Hebdo, fusillade à Montrouge aujourd’hui et les milliers de morts ignorés hier et demain dans le monde.

Spontanément une déclaration de solidarité avec l’équipe de Charlie Hebdo et de grande tristesse vis à vis de ces morts représentants une minorité de journalistes et dessinateurs attachés à une forme de liberté d’expression et ayant un journal diffusé en kiosque pour s’exprimer. En espérant que ce journal obtienne de nombreuses aides financières et humaines pour ne pas disparaitre.
Respect pour leur mémoire et leur courage face à leurs prises de risque évidentes dans un climat extrémiste pseudo-religieux s’amplifiant depuis quelques années. Condoléances à leurs familles, à leurs ami.es, à toutes et tous les défenseurs de la liberté et de la fraternité à travers le monde, respects aux agents municipaux ou de police tué.es aujourd’hui et hier, à leurs collègues et aux civils atteints ainsi qu’à leur famille et amis.

Je suis CharlieDessin de Jean Julien

10891848_763286720429932_2652068107109840152_n

La gouvernance actuelle (en France et dans la plupart des pays dit “démocratique”) est de fait une oligarchie ploutocratique (quelques personnes gouvernant par le pouvoir de l’argent) et aristocratique (au sens littéral de la racine “aristo” : une élite).
Une minorité se cooptant, se finançant, tirant les ficelles ou/et étant élue domine un système mondial malade et en déclin mis de plus en plus en confrontation avec d’autres formes de gouvernance ayant existé dans le passé comme la théocratie, la dictature, …
Une minorité ou un individu cherche animalement à prendre la place des précédents.

La domination (système hiérarchique) est instaurée de fait dans une gouvernance oligarchique ou monarchique humaine comme animale.

Certain.es souhaitent extraire du contexte ces nouveaux actes terroristes, traitant comme de juste ces personnes de déséquilibrées sans considérer les raisons qui permettent à ces dernières de se justifier vis à vis de leur propre conscience. Bien avant la manipulation orchestrée par des fanatiques extrémistes ou simplement par des mercenaires sans conscience, ces criminels sont évidemment dans un état de grande fragilité mentale non pris en considération et souvent provoqués par notre république. Sans parler des milliers de personnes dans le monde qui n’ont parfois plus grand chose à perdre après avoir vu toute leur famille mourir dans des guerres dont les origines sont bien trop souvent liées à la néo-colonisation pour l’exploitation de matières premières appartenant à d’autres.

L’état de droit bafoué au plus haut niveau à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières depuis des décennies engendre ses propres faiblesses. Chacun.e se déclarant de plus en plus en incapacité de pouvoir agir sur le système, est-il étonnant de voir se développer des actes criminelles isolés ou organisés mettant à mal nos sociétés en état de crises multiples ?

La démocratie n’est pas en danger car elle n’est pas en application dans le monde actuel, c’est justement peut-être le seul système de gouvernance (les grecs en définissaient trois : monarchie, oligarchie, démocratie) en mesure de changer les choses sans guerres civiles, sans révolution sanglante, sans bunkerisation du 1% face au 99%. C’est actuellement le seul espoir perceptible d’un 21ème siècle apaisé et profitant au plus grand nombre. Il s’agit d’orienter sagement et collectivement une transition en cours due à l’utopie d’une croissance infinie dans un monde fini exploitée par quelques un.es au mépris de l’humanité.

Et rappelons que cette “liberté d’expression”, dans nos sociétés, dont beaucoup parle suite à ces évènements en la faisant étonnement rimer avec démocratie, la liberté d’expression est en réalité toute relative. Après avoir été tenue par les politiques elle est aujourd’hui “maitrisée” par des grands médias détenus comme on le sait par de grandes sociétés cotées, actrices et dépendantes du système économique et de la gouvernance actuelle.

Il existe donc un espoir mais celui-ci me semble faible car anticipant un pire à venir pas encore évident pour celles et ceux qui ne veulent pas considérer les signaux de cette fin de système. D’autant plus que nous avons créé le monde que nous “offrons” à nos descendant.es génétiques auto-nommé humain.

L’humain doit aussi se mettre en action après la prise de conscience et le temps joue contre la survie du plus grand nombre.

L’espoir de plus en plus le pense serait dans l’action citoyenne individuelle rapide sous une forme collective.

La démocratie réellement appliquée pourrait être un plus petit dénominateur commun permettant de changer réellement nos sociétés par un nouveau fonctionnement en préservant le plus grand nombre.  Le maintient et l’application plus concrète des acquis obtenus historiquement tels le respect des droits de l’homme, de la femme, des enfants et de l’environnement semblent une condition nécessaire et non exhaustive y compris pour protéger les minorités.

L’espoir pourrait se concrétiser grâce à cette réelle démocratie qui semble historiquement le seul système de gouvernance opposable à la monarchie (dictatoriale, de sang,…) ou à l’oligarchie (ploutocratique, aristocratique, théocratique,…) ayant pour ces deux dernières amenées nos sociétés dans leur état actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.