Schéma DR Local 600-350

Un projet pour Montrouge

Schéma DR Local 600-350Après les fondamentaux d’un mouvement citoyen pour Montrouge, voici des objectifs importants et espérés de fonctionnement pour Montrouge. Un projet pragmatique de gestion municipale citoyenne.

 

Pourquoi un fonctionnement et non pas un « programme » comme tout le monde ?

  • Les programmes très partiellement respectés, quand ils existent, sont élaborés par une toute petite poignée de militant.es souvent idéologues ou/et démagogues.
  • Ces « programmes » ou « projets locaux » décidés avant les élections, devraient dans un fonctionnement participatif être examinés après les élections, par le plus grand nombre concerné, et acquérir ainsi une vraie légitimité.
  • Les votes devraient ainsi concerner les projets tout au long des mandats, et non des personnes qui pensent au mieux être plus visionnaires que les autres, au pire qui profiteront d’une façon ou d’une autre du pouvoir à des fins personnelles.

Pour être plus direct, dans une démocratie réellement participative « un programme » avant élection n’a aucun sens !

 

Changer nos habitudes électorales malgré nos constats d’impuissance est plus compliqué qu’il n’y parait, de nombreuses propositions existent pourtant, émanant des Montrougien.nes et des participant.es de la vie locale.

Le véritable sens d’une éventuelle participation aux élections de ce mouvement est tout simplement la mise en place d’une démocratie réelle, voici comment, dans le respect du cadre institutionnel existant.

Pour tout ce qui suit, quelques liens ont été mis vers des expériences existantes et des objectifs détaillés dans « la documentation » de ce site. Vous en trouverez beaucoup d’autres par vous-même.

  • Création d’un conseil de ville* indépendant du pouvoir municipal, de conseils de quartier* dynamiques avec une autonomie de fonctionnement et financière, et de conseils* thématiques citoyens accompagnés d’élu.es. (*Les conseils sont composés de membres du corps électoral avec un élargissement souhaité mais décidé par eux-mêmes à la majorité).

  • Les éventuelles élu.es s’engagent à faire valider les projets pré-électoraux par le plus grand nombre possible de montrougien.nes via le conseil de ville ou le(s) conseil(s) de quartier concernés (en fonction de l’impact). A leur demande, l’étude du conseil thématique concerné sera confrontée ou complétée par des informations venant d’autres personnes (association, collectifs, organismes spécialisés,…).
  • Au préalable les résident.es, commerçant.es, fonctionnaires, salarié.es, les indépendant.es, dirigeants, et plus globalement les participant.es à la vie locale seront appelé.es à proposer d’autres projets.
  • Le conseil de ville ou le(s) conseil(s) de quartier décidera de la priorité des projets.
  • Les budgets de la ville (investissement et fonctionnement) deviendront de plus en plus participatifs et seront transparents. Voir dans la documentation les liens dont ceux vers la ville de Grigny69 qui a mis cela en pratique depuis 8 ans environ : 40% (nouvel objectif 100%) du budget d’investissement et une part du budget de fonctionnement sont gérés aujourd’hui par les citoyen.nes.

  • Des référendums locaux à l’initiative des élu.es existent légalement et seront lancés à chaque fois que nécessaire.
  • Les initiatives référendaires par les habitant.es seront développées.

Dans le même esprit et immédiatement, nos représentant.es à venir s’engagent à réaliser avant chaque réunion officielle de préparation du conseil municipal :

  • la transmission du maximum d’informations dans un format compréhensible par le plus grand nombre,
  • une réunion citoyenne physique (ateliers citoyens) retransmise avec possibilité de participer à distance.

Nos élu.es défendront les propositions et décisions issues de ces ateliers lors de la réunion publique du conseil municipal.

Le compte rendu écrit de chaque conseil municipal, diffusé par vidéo, pourra être librement complété, y compris par l’opposition, et sa large diffusion sera effective pour avis et commentaires.

  • Dans la limite du cadre légal et de l’importance des faits, une tolérance est préconisée vis à vis de chacun.e eu égard au système pré-existant favorisant les dérives.
  • Les responsabilités à venir seront clairement explicitées et l’éthique des représentant.es sera contrôlée par un groupe de citoyen.nes tiré.es au sort et renouvelé tous les ans (les jurés d’assise sont tiré.es au sort pour les affaires judiciaires les plus graves de notre société… et ça fonctionne !).
  • Un bilan de mandat devra être réalisé par chaque élu.e et diffusé le plus largement possible après notification de l’avis du conseil de ville.

Nous savons qu’aujourd’hui tout mandat impératif est nul et que les élu.es ont carte blanche pendant 6 ans. A ce titre nos futur.es représentant.es s’engagent par écrit sur le fonctionnement ici décrit et sur nos fondamentaux.
Notre vigilance doublée de notre énergie seront focalisées sur ce respect et nous n’hésiterons pas si nécessaire à diffuser tout manquement par affichage, tracts, manifestations et autres communications à notre disposition.

Voilà donc un programme concret de fonctionnement sans démagogie ni clientélisme. Nous le développerons même sans élu.es à la municipalité et vous proposons d’y travailler ensemble pour le présent et la suite rejoignez-nous en vous inscrivant ici.

Une réflexion sur “ Un projet pour Montrouge ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *