Le COMECS mobilise- Collectif des Montrougiens en Colère contre le Stationnement

Le COMECS – Collectif des Montrougiens en Colère contre le Stationnement – vient de naître en ce début d’année 2018.

À cette heure et en 12 jours seulement ce collectif local réussit l’exploit de réunir  483 personnes sur une page facebook (accessible ici si vous avez un compte FB) s’insurgeant d’une explosion tarifaire des coûts de stationnement décidée en conseil municipal de la ville le 18 mai dernier. A propos ce 18 mai 140 000 € ont été inscrits pour des travaux d’adaptation du parc d’horodateurs alors qu’une délégation du service est actée le même jour, cela ne semble pas cohérent ; si quelqu’un a une explication rassurante elle est la bienvenue en commentaire de cet article.

On peut comprendre cette mobilisation citoyenne spontanée, a priori, en constatant les augmentations très importantes des coûts de stationnement pour le début de la semaine prochaine. Ces augmentations  toucheront un grand nombre de montrougien-nes entre autres et les nouveaux tarifs semblent ne jamais avoir été communiqués clairement en amont. Dévoilés précisément pendant les vacance de fin d’année, Noël était donc passé (!) ils furent établis semblerait-il trois jours avant le conseil municipal du 18 mai. De trois zones (verte, orange et rouge) on passe à deux zones (verte et rouge) avec la disparition totale des places gratuites ! Bon une petite respiration, la société Indigo (détenue à 98,4 % à part égale par Crédit Agricole Assurance et Ardian investissements) et en charge de cette « délégation de service public » pour 8 ans, semble avoir pris un petit retard pour le marquage et l’équipement éliminant les zones de gratuité par exemple. Mais ça ne va pas durer.

En gros pour la zone verte, vous pouvez tabler sur une augmentation de plus de 100 % (= x2) avec abonnement annuel, 400 € l’année, et beaucoup plus au mois, à la semaine ou pour une journée (11 € la journée  y compris les samedis et au mois d’août !!! vis à vis de 0,90 € avant = x12 sans compter les samedis et le mois d’août qui étaient gratuits).

Pour la zone rouge étendue à toutes les anciennes zones oranges c’est beaucoup plus cher et limité à deux heures.

Pour les non montrougien-nes on en parle même pas, les commerçant-es, les professions libérales et les salarié-es locaux montent au créneau.

Un document rapidement élaboré par le COMECS  pour plus d’infos est à suivre ici (cliquez ici).

Voici aussi via un lien (cliquez ici) leur pétition et d’autres infos complémentaires, à suivre et surtout à faire suivre sûrement .

La pression à venir pourrait changer la donne si toutes et tous restent groupés et ne militent pas trop pour leur chapelle (moi c’est pour le samedi, moi c’est pour les résidents…). Néanmoins un appel d’offre ayant été lancé et remporté par Indigo, il faut parier que ce très gros acteur international aura prévu de lourdes pénalités en cas de rupture ou modification du contrat (un peu comme pour la taxe abandonnée sur les transports routiers…). Au final cette délégation pourrait coûter cher à moyen terme au lieu de rapporter à la commune, sans exagérer pour autant la pression sur les automobilistes contraints et en considérant tous les paramètres du dossier (nouvelles stations de métro, agents municipaux, matériel à remplacer…). Si cinq sociétés privées ont répondu à l’appel d’offre n’y a-t-il pas du grain à moudre ? Pourquoi alors ne pas investir intelligemment les deniers des montrougien-nes en trouvant un retour immédiat en termes d’emploi et de confort, puis très probablement en terme  financier sur le moyen terme ?

Si l’intelligence collective et la transparence étaient mises en oeuvre par la pratique d’une démocratie réelle nous trouverions sûrement des solutions plus facilement. Dans les cas plus complexes les citoyens accepteraient ainsi mieux les difficultés et trouveraient des compromis.

Enfin il est sûr que chacun-e d’entre nous doit s’attacher davantage à des sujets collectifs sans être forcément concerné-e ; par simple devoir citoyen et moral. C’est ainsi qu’une démocratie locale peut fonctionner et que des solutions de bons sens et attendues peuvent être appliquées 😉

 

 

 

 

13 réflexions sur « Le COMECS mobilise- Collectif des Montrougiens en Colère contre le Stationnement »

  1. Bonjour,
    La boutique Indigo est débordée, à 16h il n’y a plus qu’un seul agent pour recevoir les usagers. Personne ne répond au téléphone.
    L’agent de la mairie, chargée de l’accueil, dit que ce n’est plus du ressort de la mairie et de se plaindre auprès d’Indigo.

    Monsieur le maire ventouse va se retrouver avec les voitures ventouses habituelles, celles des montrougiens. Ce qui change : il faut payer pour être ventouse.

  2. PETITION

    Professionnel du Bâtiment – Et Stationnement à Paris
    Monsieur Le Premier Ministre
    Je m’adresse à vous bien que la CAPEB le FFB soient au courant de la situation dramatique mettant en jeu l’existence même de mon entreprise située depuis 1957 dans le 18ème arrondissement.
    1- Notre effectif 10 salariés
    2- Notre flotte véhicule 10 véhicule société dont 1 véhicule lourd de 12m3 et une voiture 4 places choisie pour pouvoir véhiculer des compagnons et des clients
    3- Macaron de stationnement 1 maximum possible par tranche de 10 salariés
    4- Carte professionnelle 3 maximum autorisées (prix 240 €* 3= 720 € dont 4 € par jours *3 véhicules * 328 jours travaillés = 3 936,00 €
    A ce jour nous devons payer :
    – 6 véhicules professionnels sans carte professionnelles nous coutent
    19,20 / jour pour 1 véhicule
    19,20 *6 véhicules = 117,60 € par jour pour 6 véhicules
    117,60 €*21 jours pour 6 véhicules = 2 469,60 €
    2469,69 €*11 mois = 27 160,21 €

    – Coût total = 27 160,21 € + 3 936,00 € = 31 096,21 € en payant le parking
    Quelle Société peut payer une somme pareille. Regardez nos bilans, nos salaires
    Répercuter cette somme sur nos clients impossible cela équivaut à une perte de chiffre d’affaires. Nous avons déjà du mal à survivre en raison de la crise économique, des travailleurs étrangers Polonais, Roumains.., des autoentrepreneurs et des difficultés des particuliers aussi acculés.
    Nous sommes une Société de proximité : plombier, chauffagiste, dépanneur, maçonnerie,
    – Nous sommes qualifiés QUALIFELEC, RGE, PG (gaz) Handicap, Silverbat, qualifiés amiante sous-section 4
    – Nous payons notre URSSAF, nos assurances garantie décennale et responsabilité civile.

    Donnez-nous les moyens de travailler à Paris

    J’ai déjà interpellé Le Président de la République, le 1er Ministre, Madame HIDALGO, le Maire du 18ème , le Député du 18ème, BFMTV, le Parisien..

  3. Message du jour sur FB suite aux demandes de précisions reçues ici :
    « Bonjour à tous !
    Voici les précisions pour la manifestation du 10 mars :
    Rendez vous à 15h à côté de la boutique Indigo devant le Simply Market (Angle de la rue Molière et Avenue de la République) pour une marche jusqu’au Beffroi.

    !!!!!!!!!! VENEZ NOMBREUX !!!!!!!!!!

    PS : nous recherchons toujours des volontaires pour le service d’ordre, pour les volontaires, contactez moi par MP. »

  4. Appel à manifester lancé pour le 10 mars après-midi, entre les bureaux d’Indigo et l’hôtel de ville, avant une révision du projet prévue en conseil municipal le 23 mars.
    Plus de détails à venir sur le groupe Facebook cité dans l’article et qui compte à ce jour presque 1500 membres.

  5. que fait-on quand on a pas de compte Facebook (par choix, en l’occurence) pour se tenir au courant de vos actions ? je compte me rendre à la manif du 10 mars mais comment saurais-je à quelle heure elle commencera, par exemple ?
    En outre, pour les gens qui, comme moi, ont payé à l’année (400 € en 4 fois), nous nous assoyons (!) donc sur les mois de janvier à mars, durant lesquels le défaut de paiement de stationnement n’est pas sanctionné… y avez-vous pensé dans vos revendications ?
    Merci !

    1. J’essaie de rester en alerte et vous informer dès que les horaires sont définis pour le samedi 10 mars après-midi.
      Pour les autres questions des militant-es du COMECS plus au courant vous apporteront j’en suis sûr des réponses lors de cette action, puisque vous allez y participer
      Très cordialement.

    2. « Rendez vous à 15h à côté de la boutique Indigo devant le Simply Market (Angle de la rue Molière et Avenue de la République) pour une marche jusqu’au Beffroi. »

  6. Le 21 janvier 2018, 1 428 personnes ont signé cette pétition. Et le mouvement prend de l’ampleur.
    Un rassemblement a eu lieu ce dimanche devant la mairie, place Emile Cresp, et une manifestation de plus grande envergure est en préparation.
    Voici un article du Parisien un peu caricatural, certains commentaires sont parcontre bien explicatifs (http://www.leparisien.fr/montrouge-92120/montrouge-manif-et-horodateurs-vandalises-contre-la-reforme-du-stationnement-19-01-2018-7510599.php).
    A bientôt.

    1. Bonjour, la pétition en question est gratuite !
      Il semblerait que vous vous soyez trompé de bouton Georges en cliquant sur « Soutenir la pétition » au lieu de « Signer la pétition ». C’est vrai que cela peut prêter à confusion.
      Par ailleurs pour qu’il n’y ait aucune autre confusion possible, montrouge.org encourage ce mouvement citoyen par la publication de cet article mais nous n’en sommes ni à l’origine, ni créateur de cette pétition.
      Très cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.