Archives de catégorie : Ville en Transition

Vélo et Mobilités douces

L’aménagement de la RD 920 (départementale depuis 2006), avec un début des travaux prévu en 2021, a éveillé l’attention des associations de vélo dès le 1er mai 2018.  Dix-sept associations* franciliennes se sont rencontrées à l’initiative de FARàVélo de Fontenay-aux-Roses.

Les réunions se poursuivent. Il semblerait que les modifications logiques engendrées par cette forte mobilisation afin de circuler à vélo en sécurité soient à l’étude et écoutées.

Par contre les associations pour la mobilité des trottinettes non motorisées ne semblent pas exister. Pourtant l’usage de la trottinette a explosé ces dernières années et se poursuit aujourd’hui, essentiellement pour se déplacer utilement. Elles ne polluent pas (si ce n’est pour leur fabrication) et sont moyennement tolérées sur des trottoirs non aménagés.

Ainsi la demande serait de ne pas oublier ce nouveau mode de déplacement dans cette excellente coordination des associations. Et entre autre qu’une toute petite partie des 63 M€ annoncés pour la RD 920 soient utilisés pour faciliter ce moyen de locomotion : revêtement adapté avec place intégrée et réfléchie pour cet usage, soit sur les trottoirs, soit dans les pistes cyclables.

Espérons pouvoir compter dans la compréhension et l’ouverture des associations vélos pour intégrer ce besoin légitime et réfléchir aussi aux déplacements dans la ville (pas seulement pour la traverser) de ce moyen de déplacement. Il ne faudrait pas reléguer cette forme de mobilité douce comme les politiques en France ont freiné l’usage du vélo 🙂

Ci-dessous :

  • extraits de l’article publié sur le site de  FARàVélo,
  • une vidéo (en anglais) sur l’aménagement d’un carrefour facilitant la circulation des vélos.

La RD920

Continuer la lecture de Vélo et Mobilités douces

Partager, mettre en commun nos ressources pour une transition plus rapide.

Le collectif

Dix collectifs de la transition citoyenne (Alternatiba, Assemblée Virtuelle, le CAC, Cap ou Pas Cap, Colibris, le CRID, le MES, Utopia et le WARN) ont élaboré un projet commun, le Transiscope une carte bien pratique qui vient d’être mise en ligne.
https://transiscope.org/qui-sommes-nous/ 1
Pour ajouter des données

Image agrandie en cliquant sur carte ci-dessus ou pour plus d’éléments en cliquant ici => le Transiscope.

La Plateforme a plusieurs objectifs*

  • Informer sur les organisations et initiatives citoyennes existantes de manière simple grâce à une classification intuitive.
  • Inciter à la participation et à l’action citoyenne.
  • Accélérer la mise en réseau des acteurs et initiatives.
  • Développer et outiller nos communs : les outils développés dans le cadre de TRANSISCOPE sont libres, donc ré-utilisables et améliorables pour d’autres projets.

A la base de ce projet*

l’idée de partager, de mettre en commun nos ressources, nos savoirs, nos données pour rassembler en un même endroit, sur une même plateforme le plus d’informations accessibles pour le plus grand nombre sur les moyens d’agir au quotidien en France, pour une transition écologique et solidaire de notre société.

Des solutions locales qui émergent partout et qui nous démontrent chaque jour, qu’à condition de prendre conscience de notre pouvoir d’agir individuel et collectif, nous pouvons prendre part à la construction d’une société plus humaine, plus écologique et plus solidaire.

Alors Cap de faire grandir nos projets commun ?

*Ce texte est composé d’éléments du site Cap ou Pas Cap (4 ocobre 2018) et de celui du MES :

Le projet est financé par l’ADEME (par l’intermédiaire d’Alternatiba), CRID, Mouvement Utopia, Assemblée Virtuelle et soutenu bénévolement par Colibris, Assemblée Virtuelle, Cap ou pas Cap, CRID, Alternatiba, WARN, CAC, GARC.ESS, Nicolas Fonty, Aurele Cordier, Laurent Favia.